Historique de l'unité

La création des zouaves pontificaux trouve son origine dans la volonté du Pape Pie IX de s'opposer aux visées annexionnistes du Royaume du Piémont, renforcé après la guerre menées avec la France contre l'Autriche en 1859. En 1860 est donc crée une armée pontificale, placée sous le commandement du général de La Moricière, ancien héros français de la colonisation de l'Algérie et ministre sous la seconde République. Un appel aux volontaires étrangers est lancé, et une armée de 14000 hommes est mise sur pied, comprenant notamment un bataillon de tirailleurs franco-belges, commandé par le commandant Becdelièvre, amorce du futur régiment des zouaves pontificaux.
En septembre 1860, la menace se fait réelle, puisque les troupes de Garibaldi, qui viennent de s'emparer du royaume de Naples, pénètrent dans les états pontificaux. De même, les armées du piémont, décidées à ne pas laisser prendre trop d'influence à Garibaldi, décident de passer au travers des Etats du Pape et de conquérir les Marches pour établir une liaison par terre avec le sud de l'Italie. Les troupes pontificales sont engagées le 18 septembre 1860 à Castelfidaro et subissent une défaite sans appel, obligeant le Pape à signer la paix et à abandonner les Marches et l'Ombrie.
Cette défaite motive La Moricière à renforcer les tirrailleurs franco belge, seule unité a avoir fait preuve de qualités militaires, et d'en faire un régiment, nommé les zouaves pontificaux. A l'appel du pape, des volontaires français viennent grossir cette unité. Considérée comme une nouvelle croisade, cet appel séduit de jeunes nobles catholique français souvent Vendéens ou chouans. Entre 1860 et 1870, 3300 volontaires français furent affectés à l'armée pontificale.
Les zouaves (3500 hommes au total, dont 600 Francais, 800 Hollandais et 450 Belges), commandés par le colonel Allet, puis par le colonel de Charette à partir de 1862, vont s'illustrer en 1867. Durant toute l'année, des escarmouches nombreuses les opposent aux troupes garibaldiennes. La tension monte progressivement, jusqu'au conflit ouvert en octobre. Le 3 novembre, lors de la bataille de Mentana, l'armée pontificale, soutenue par un corps expéditionnaire français, repousse les garibaldiens. Lors de cette bataille où pour la première fois les français utilisent leur nouveau fusil Chassepot, les zouaves s'illustrent par la prise de la villa Santucci.

 

En 754, le Pape Etienne II reçoit par le traité de Quiercy une donation de Pépin le bref et crée les états pontificaux ; ceux-ci seront maintenu jusqu’en 1867, pour ne plus former après cette date l’état du vatican.

Le corps de troupe que l’on a appelé couramment « les zouaves pontificaux » porte la dénomination exacte de « légion franco-belge ».
Pour comprendre la raison de la création de cette unité belge et de ses rapports avec les Etats du pape, il est indispensable de présenter un aperçu, forcément très bref et très iincomplet, de l’histoire de l’Italie du XIX siècle et spécialement de son unification dans laquelle l’empereur Napoléon III a joué un rôle important qui implique une bonne partie de l’Europe dans les années 1860-1870.
Après le congrès de Vienne de 1815 (qui met fin définitivement aux guerres de Napoléon Ier et anéantit les ambitions françaises pour la domination européenne), l’Italie est divisée en plusieurs états : le Piémont (au nord-ouest, jouxtant la France), la Lombardie et la Vénitie (au nord-est jouxtant l’Autriche et dépendant de celle-ci), les Etats du pape (tout au centre de la péninsule), le royaume des deux Siciles (tout le sud de la péninsuleLe corps).
Les artisans de l’unification italienne sont Cavour, premier ministre ru roi de Piémont, Victor-Emmanuel, le seul souverain constitutionnel d’Italie et de Garibaldi, un guerrier et un agitateur.
Cavour s’allie avec la Italie de Napoléon III contre l’Italie.  Celle-ci déclare la guerre au Piémont en 1859, mais est défaite contre l’armée franco-piémontaise et doit abandonner la Lombardie au roi du Piémont.
Par la suite, Garibaldi épouse la révolte des petits états de l’Italie centrale et, à la tête d’un millier de volontaires, appelés ‘les Chemises rouges », pénètre dans le royaume de Sicile (Naples).  En 1861, Victor-Emmanuel est proclamé roi d’Italie à Turin, puis la capitale est transférée à Florence.
Les états pontificaux.
En 754, le Pape Etienne II reçoit donation de Pépin le Bref et crée les Etats Pontificaux, c’est le traité de Quierzy
Photo 1
Au XIXme siècle, les états européens sont troublés  par des idées de nationalisme.
Après la guerre menée par le Piémont et la France contre l’Autriche, en 1859, le Pape Pie IX, menacé par les Piémontais et Garibaldi, qui vient de s’emparer du royaume de Naples, fait appel à une armée de volontaires chrétiens pour venir défendre ses états.
Quelques dates :
En 1860  L’armée Pontificale compte 10.000 hommes et est battue malgré une résistance héroïque à Castelfidardo par l’armée Piémontaise qui était forte de 45.000 hommes. Ph 2
Entre1861 et 1867 Le corps des Zouaves Pontificaux remplit divers missions : la lutte contre le brigandage, le choléra à Albano, les crimes perpétrés à Rome. De cette époque date également la victoire des Zouaves à Mentana sur les Garibaldiens
Entre 1868 et 1870 Cette période fut peu féconde, sinon l’obéissance au Pape et la capitulation devant un ennemi supérieur en nombre. Au cours de ces périodes difficiles, la participation de nos compatriotes fit ressortir leur valeur individuelle car pour passer au service du Pape, les Belges perdaient leur nationalité par le seul fait de s’enrôler sans l’autorisation du Gouvernement  C’est ainsi que Edmond Cramme de Solre sur Sambre, né en 1848 et engagé en 1868 et Jean Baptiste Libert de Thirimont , engagé en 1861, furent obligés de rentrer chez eux, car étant considérés comme déserteur de l’armée belge en 1870.
Les Zouaves en chiffres : Sur 314 combattants à Castelfidardo il y avait 107 Belges
Entre le premier janvier 1864 et le 200septembre 1870, il y eut 1900 Belges engagés volontaires et lors du siège de Rome, on comptait 650 Belges sur 3243 Zouaves. 


 

Accueil
Nos références
Nous engager
Liens
Zone membres
Dernier update


Saint-Roch dans
Zouaves d'Antan

Création
Historique